Actualités Juin-juillet 2011

Publié le 14 Juin 2011

Actualités des revues

     

été 2011 :

Alliage, n°68, mai 2011, dossier sur la séduction, p. 61-77

Beaux-Arts, n°325, juillet 2011, p. 88-101 : dossier photo : Les Rencontres d’Arles ; p. 112-119 Bilan de la biennale de Venise

Beaux-Arts, n°326, août 2011, dossier spécial 62 p. « Art & humour »

Etapes, n°193, juin 2011, p. 30-39 : La typographie arabe aussi a son printemps

Gradhiva, n°13, mai 2001, Dossier : Pièges à voir, pièges à penser, présences cachées dans l’image. Réflexion, entre anthropologues et historiens de l’art, sur le rôle de l’ambiguïté dans la représentation visuelle.

L’Homme, n°198-199, avril-septembre 2011, n° spécial sur l’anthropologie visuelle

Images documentaires, n°71-72, mai 2011, « La question du travail», sous l’angle du cinéma, p.9-69

Le Journal des Arts, n°349, 10-23 juin 2011, dossier sur la biennale de Venise, p. 17-27

L’œil, n°637, été 2011, guide : Les 1001 expositions de l’été, p. 82-92 : biennale de Venise, les pavillons à voir ou … ne pas voir.

Positif, n°605-606, juillet-août 2011, n° spécial Claude Chabrol

La revue de la céramique et du verre, n°179, juillet-août 2011, Dossier : Le décor par transfert, le transfert d’images s’est répandu en céramique comme moyen d’expression, p.32-41

Théâtre public, n°200, avril-juin 2011. Dossier : Quel moi ?, artistes, poètes, philosophes, psychanalystes, plasticiens interrogent notre humanité, notre individualité, notre rapport à l’Autre.

Vertigo, revue de cinéma, n°40, été 2011, thème : Idioties. « Les relations qu’entretient le cinéma à l’idiotie ne s’arrêtent pas à la seule incarnation de manières d’exister, de penser, de dire et de sentir idiotes. »

 

Printemps 2011 :

Art press, n°379, juin 2011, dossier Indian summer, plus supplément Biennale de Venise

Artpress2, n°21, mai-juillet 2011, thème du numéro : cinémas contemporains, cinéma et art contemporain au Brésil, p. 124

Connaissance des arts, n°394, juin 2011, Spécial Venise

Esprit, n°345, juin 2011, La corruption, la peur et la révolte, p. 74-146

Esse, n°71, hiver 2011. Collectes d’objets sans valeur, de traces diverses ou concepts sont devenues la matière première d’abondantes productions artistiques.

Etapes, n°192, mai 2011, la création graphique dans trois pays nordiques, la Norvège, la Suède, la Finlande

Exit, n°42, mai-juin-juillet 2011, n°42, thème du n° El cuerpo como objeto/The Body as an Object [Le corps comme objet]

Le Journal des Arts, n°347, 13-26 mai, dossier : un printemps indien, p. 17-22

L’œil, n°636, juin 2011, Il était une fois l’Inde, portrait d’un acteur avec lequel il faut désormais compter, p. 24-36

Marges, n°12, printemps-été 2011, Exposition sans artiste(s), n° consacré à la question de l’exposition

Positif, n°603, mai 2011, dossier : Cinéma et numérique, une révolution ?, p. 90-114

 

  

Nouveautés :

 

A consulter en ligne dans la rubrique présentation de la médiathèque/Collections : de nouvelles bibliographies consacrées aux membres des jurys de diplômes 2011, à Paul Sztulman, enseignant au programme de recherche La Seine et, en relation avec les dossiers d'actualité, des bibliographies consacrées à Marc Desgrandchamps, François Morellet, l'Art contemporain indien, Stanley Kubrick et Adolf Wölfli.

En salle : présentation des publications du directeur, suite à la parution de son essai « L’œil des mots », aux éditions du Relief en 2011, et en lien avec L’entretien d’Henry-Claude Cousseau avec Alexia Fabre, directrice du Macval de Vitry-sur-Seine, le mardi 21 juin 2011 à 18h30 dans la salle de conférences des Beaux-arts de Paris. 

 

 

Rappel :

 

Dans la rubrique "rechercher des documents", vous trouverez une entrée "mémoire de 4e-5e années". 

Vous y trouverez l'ensemble des supports de cours des séances de méthodologie de la recherche dispensées au premier semestre 2010/2011 par la médiathèque en accompagnement du mémoire d'étude.
Cette entrée propose également une aide à la rédaction d'une bibliographie ainsi qu'une aide à la rédaction des notes de bas de page et citations.

 

 

En ce moment dans la salle Stratis Andreadis :

   

n°84, printemps 2011, dossier : Comment peut-on faire de la BD en Afrique ? 33 entretiens pour comprendre …

Focus sur quelques expositions et manifestations 

 

Nouveautés :

 

Biennale de Venise 2011 - 54e édition, du 4 juin au 27 novembre 2011 

   

Adolf Wölfli, univers. Exposition du 9 avril au 3 juillet 2011 au LAM, Musée d'art moderne, d'art contemporain et d'art brut, Villeneuve d'Ascq.

L’exposition présente près de cent cinquante œuvres de ce pionnier de l’art brut, interné dès 1895 à l’hôpital psychiatrique de la Waldau, Berne, pour schizophrénie et redécouvert par Dubuffet en 1945. Des cahiers, dessins saturés de mots, de signes, des récits fictifs de voyages, des portées musicales étranges etc.

http://www.musee-lam.fr

http://www.musee-lam.fr/wp-content/uploads/2011/05/dossier_pedagogique_Adolf_Wolfli_V3.pdf.
http://www.lavoixdunord.fr/Region/actualite/Secteur_Region/2011/04/10/article_a-decouvrir-au-lam-de-villeneuve-d-ascq.shtml?xtor=RSS-2

Pistes bibliographiques

 

Art contemporain indien : autour des expositions Image de l'Inde, Paris-Delhi-Bombay,  du 25 mai au 5 septembre 2011 au Centre Georges Pompidou, Paris; et Indian Highway IV, exposition du 24 février au 31 juillet 2011 au MAC - Musée d'art contemporain de Lyon.

L'exposition du Centre Pompidou propose un regard sur la société indienne contemporaine à travers un dialogue entre artistes indiens et français. Une cinquantaine d'artistes sont représentés, avec deux tiers d'oeuvres conçues et produites pour l'exposition. Parmi les thématiques abordées : "la politique (fondements de la démocratie, question de la partition, montée de la classe moyenne), [..] la religion (croyances, spiritualité…), [..]  l'identité (nationale, régionale, linguistique, sexuelle, liée aux castes…), [..] l'urbanisme (exode rural, essor des mégalopoles), [..]  l'artisanat (traditions ancestrales et modernité, héritage culturel et technologies actuelles), [la famille] (mariage, émancipation féminine, cuisine…). Commissariat : Sophie Duplaix et Fabrice Bousteau. [source, http://www.centrepompidou.fr/Pompidou/Manifs.nsf/0/6838A3703F5268A4C12577FA00521E5D?OpenDocument&Session2.2.1L=1, consulté le 19 juillet 2011] 

L'exposition du Mac de Lyon présente une trentaine d'artistes donc neuf nouveaux (Sarnath Banerjee, Hemali Bhuta, Desire Machine Collective, Shanay Jhaveri, Jagannath Panda, Valay Shende, Sumakshi Singh, Studio Mumbai + Michael Anastassiades, Thukral & Tagra) et un focus sur Studio Mumbai. Indian highway est une "exposition concept", "un work in progress" itinérant, née en 2008 à la Serpentine Gallery de Londres et repensée à chaque étape. Son titre met l'accent sur "les flux migratoires, l’impact des mouvements de pensée et l’importance des liens entre communautés rurales et urbaines. Certaines oeuvres font référence aux « autoroutes de l’information », d’autres expriment l’engagement actuel et les prises de position souvent politiques à l’égard de la société indienne moderne et en pleine mutation, au sein desquelles émergent le genre, le subalterne, le sectarisme religieux, le clanisme et bien sûr la mondialisation". Commissariat : Julia Peyton-Jones, Hans-Ulrich Obrist, Gunnar B. Kvaran, Thierry Raspail.[source : article d'Elisabeth Chardon, le Temps, consulté le 19 juillet 2011 sur http://www.letemps.ch/Facet/print/Uuid/cef6710a-98da-11e0-821a-d43f4009bacb/La_nouvelle_production_artistique_indienne_croise_la_curiosit%C3%A9_de_lOccident].

http://www.centrepompidou.fr

http://www.mac-lyon.com

http://www.fluctuat.net/7354-Indian-Highway-Panorama-de-l-art-contemporain-indien

http://inde.aujourdhuilemonde.com/une-expo-d%E2%80%99art-contemporain-indien-dans-16-mois-beaubourg 

Pistes bibliographiques

 

Marc Desgrandchamps. Exposition du 13 mai au 4 septembre 2011 au Musée d'art moderne de la ville de Paris

Exposition monographique, rétrospective, présentant une quarantaine de peintures de grand format et des oeuvres sur papier (gouaches, dessins, collages, lavis, lithographies), de 1987 à 2011. " Aisément reconnaissable par ses figures évanescentes, ses objets fragmentés, son espace indéfini, l'œuvre de Marc Desgrandchamps est avant tout une expérience visuelle. Malgré leurs compositions architecturées, les peintures de l’artiste se situent entre opacité, transparence et surimpression. Les couleurs fluides, presque liquides, et les contours estompés concourent à donner aux formes une improbable matérialité. Les éléments figuratifs juxtaposés ne semblent plus communiquer entre eux, comme suspendus dans l’espace pictural"

Un parcours des oeuvres figuratives des débuts à des constructions plus complexes, des paysages animés de figures  où le thème des baigneuses et scènes de plage revient de façon récurrente. "Le tableau devient le lieu de rencontre entre ce qui relève aussi bien du réel et de l’observation que du rêve et de l’imaginaire". [source : http://mam.paris.fr/fr/expositions/marc-desgrandchamps, consulté le 19 juillet 2011]

http://www.telerama.fr/art/marc-desgrandchamps,24776.php

http://www.mam.paris.fr

Pistes bilbliographiques

 

 

François Morellet, réinstallations. Exposition du 2 mars au 4 juillet 2011 au Centre Georges Pompidou, Paris

http://www.centrepompidou.fr

Exposition consacrée aux installations de François Morellet, oeuvres éphémères, méconnues car conçues pour un endroit précis et démontées après chaque manifestation. Vingt-six oeuvres sont présentées, des années 1960 à aujourd'hui, élaborées à partir des supports et matériaux les plus variés : ruban adhésif, néon, bois, plaques de métal etc. mais souvent en relation directe avec l'oeuvre de peintre de l'artiste, "dont elles constituent une extension dans une autre dimension et avec un autre but, celui d'occuper l'espace, d'être en rapport avec un lieu". Un certain nombre de ces installations sollicitent directement le spectateur, appelé à déclencher l'allumage et l'extension des néons, par exemple. [source : http://www.centrepompidou.fr/Pompidou/Manifs.nsf/0/79D12BE7B900936CC12577E50038C91D?OpenDocument&L=1, consulté le 19 juillet 2011]

"Le titre « Réinstallations » est tout à fait pertinent si l'on admet que la qualité la plus spécifique d'une installation, c'est d'être éphémère. Elle se doit donc de mourir pour éventuellement renaître, modifiée par le nouvel espace qu'elle occupe". [...] Ici, au Centre, les contraintes brillent par leur absence, une absence de mur et de plafond. Il a donc fallu « construire » des contraintes, des cimaises qui évoquent les différents espaces ayant vu naître chacune des installations réactivées". [propos de François Morellet]

http://www.paperblog.fr/4582728/francois-morellet-reinstallations-au-centre-pompidou-de-paris/
http://www.artactu.com/exposition-francois-morellet-reinstallations-article00643.html

Pistes bibliographiques 

    

Toujours en salle : 

 

Anish Kapoor,  www.anishkapoor.com/

Monumenta 2011, exposition du 11 mai au 23 juin 2011 au Grand-Palais à Paris. www.grandpalais.fr

www.monumenta.com

Après l’intervention du peintre allemand Anselm Kiefer en 2007, celle du sculpteur américain Richard Serra en 2008, puis celle de l’artiste français Christian Boltanski en 2010, c’est Anish Kapoor, artiste britannique né en Inde qui relève le défi d’investir les 13500m² de la nef du Grand Palais dans le cadre de Monumenta 2011. Commissariat assuré par Jean de Loisy

"C'est un grand défi pour deux raisons. L'espace, d'abord, qui semble presque aussi vaste dedans que dehors. La lumière ensuite, quasiment cristalline. Elle est dure. Elle tue pratiquement les objets. Le plus grand problème ici, c'est de travailler avec ces deux choses. (Anish Kapoor)

Un seul objet, une seule forme, une seule couleur" voilà comment Anish Kapoor décrit son immense sculpture rouge Leviathan, structure gonflable qui reprend le plan du bâtiment et dans laquelle le public est convié à entrer. "La proposition de ce travail, c'est de montrer que l'intérieur et l'extérieur de l'objet sont deux choses complètement différentes. Au visiteur de faire un bond mental pour faire coïncider les deux.[...] "Ce travail est d'abord une expérience physique pour le visiteur. C'est comme ça que fonctionnent les oeuvres abstraites. Cette expérience a des répercussions psychologiques, métaphoriques et, avec un peu de chance, poétiques."

http://www.lemonde.fr/culture/article/2011/05/11/reflets-dans-les-spheres-rouges-d-anish-kapoor_1520276_3246.html

http://www.lefigaro.fr/culture/2011/05/02/03004-20110502ARTFIG00616-l-infini-selon-anish-kapoor.php
http://www.lefigaro.fr/culture/2011/05/13/03004-20110513ARTFIG00395-colossal-kapoor.php

www.next.liberation.fr/arts/01012334994-anish-kapoor-dans-l-art-du-temps

http://www.parismatch.com/Culture-Match/Art/Actu/Anish-Kapoor-sculpteur-monumental-281179/


Almost nothing, exposition organisée par la galerie Kamel Mennour, du 12 mai au 11 juin 2011 dans la chapelle de l’école des Beaux-arts de Paris et du 12 mai au 23 juillet 2011 galerie Kamel Mennour, 47 rue saint-André des arts, Paris 6e

Almost nothing, première exposition personnelle d'Anish Kapoor à la galerie Mennour, présente un ensemble d'oeuvres autour du vide et de l'immatérialité. Oeuvres en résine, en acier poli, en pigments ou encore en fibre de verre. Forme, espace se creusant, antiforme...

Dans la chapelle des beaux-arts de Paris, ce sont des Cement Works, sortes de tours grises évidées, d'un aspect artisanal et organique mais réalisées avec une machine expulsant et déposant la matière, guidée par l'informatique. " Ces oeuvres témoignent de l’intérêt de l’artiste pour l’auto-génération, concept hérité du mot sanskrit svayambh".

www.kamelmennour.com/

http://www.lemonde.fr/culture/article/2011/05/11/en-d-autres-lieux-parisiens-l-art-des-oscillations_1520277_3246.html

Pistes bibliographiques

 

Richard Prince, American prayer, exposition du 29 mars au 26 juin 2011 à la grande galerie de la BNF François Mitterand à Paris. http://www.bnf.fr 

Première exposition monographique à Paris consacré à l’artiste américain, l’exposition Richard Prince. American Prayer (en référence à la poésie de Jim Morrison) s’intéresse à un aspect peu étudié de l’artiste, sa bibliophilie et sa pratique de collectionneur de la culture pop et des contre-cultures américaines des années 1950 à 1980, qui sont autant d’inspiration pour son oeuvre de photographe et de peintre. Elle propose au regard de son œuvre une sélection de livres rares et un accompagnement musical (Jimi Hendrix, Jim Morrison, Bob Dylan et le Velvet Underground). Le portrait d’une Amérique qui se joue de ses mythes dans une succession de mises en scène beat, hippie et punk.

Shafic Abboud, retrospective peintures 1948-2003, du 21 mars au 19 juin 2011 à l’Institut du monde arabe à Paris, http://www.imarabe.org

Première rétrospective consacrée à l'artiste libanais, qui s'est installé à Paris en 1947. Entre abstraction lyrique et expressionnisme, l'exposition témoigne de l'influence d'artistes français comme Bonnard, de Staël et Bissière sur l'oeuvre d'Abboud et de sa quête de modernité, même si elle se révèle imprégnée par la couleur, la lumière, la culture populaire...de son Liban natal. Commissariat Claude Lemand, galeriste et éditeur d'art.

www.shaficabboud.com/

Pistes bibliographiques


Ai Weiwei : sun-flowers seeds. Exposition du 12 octobre 2010 au 3 mai 2011 à la Tate modern de Londres. http://www.tate.org.uk

La dernière oeuvre de l'artiste chinois, réalisée dans le cadre des commandes Unilever (The Unilever Series) pour le Turbine Hall de la Tate Modern, est un immense tapis de plus de 100 millions de graines en porcelaine sur lequel les visiteurs sont invités à marcher sans les toucher ni les emporter.

http://www.telegraph.co.uk/culture/art/art-reviews/8056950/Ai-Weiwei-Sunflower-Seeds-Tate-Modern-review.html#

http://www.guardian.co.uk/artanddesign/jonathanjonesblog/2011/apr/04/ai-weiwei-artist-china-detained

http://www.guardian.co.uk/artanddesign/2010/oct/17/ai-weiwei-seeds-canaletto-rivals-review

http://www.independent.co.uk/arts-entertainment/art/reviews/ai-weiwei-sunflower-seeds-tate-modern-turbine-hall-london-2104909.html

http://www.newyorker.com/online/blogs/evanosnos/2010/10/ai-weiwei-at-the-tate-turbine-hall.html

Pistes bibliographiques

 

Tous Cannibales. Exposition du 12 février au 15 mai 2011 à la Maison rouge à Paris.

http://www.lamaisonrouge.org

Dossier de presse : http://www.lamaisonrouge.org/IMG/pdf/DP_La_maison_rouge_Fevrier-mai_2011_09-3.pdf Se référant à l'anthropologue Claude Lévi-Strauss, qui en 1993 écrivait "nous sommes tous des cannibales. Après tout, le moyen le plus sûr d'identifier autrui à soi-même, c'est encore de le manger", Jeanette Zwingenberger, commissaire de l'exposition en cours à la Maison Rouge, propose à travers une cinquantaine d'artistes principalement contemporains une approche du thème de l'anthropophagie.  Parmi les déclinaisons du thème  : le diable, l'autre, le barbare, l'Etranger ; la chair et le corps consommable; les rites anthropophages, l'héritage de Goya etc.

A noter que le dernier numéro d'Art Press 2 (numéro 20, février 2011) est consacré à ce thème et qu'un élargissement est proposé, à la médiathèque, sur "cannibalisme et art contemporain" (retour notamment sur la biennale de Sao Paulo de 1998 etc.)

http://www.lepoint.fr/culture/robe-de-viande-sol-en-salami-le-cannibalisme-au-menu-de-la-maison-rouge-23-02-2011-1298594_3.php

http://humanite.fr/05_03_2011-je-vais-te-manger-466600

 

Stanley Kubrick, exposition du 23 mars au 31 juillet 2011, à la cinémathèque française, Paris.

Exposition initiée par le Deutsches Filmmuseum de Francfort en collaboration étroite avec Christiane Kubrick, Jan Harlan, et The Stanley Kubrick Archive à Londres. Elle reconstruit, à travers les archives de Kubrick (accessoires, costumes, documents de recherche ou photographies de tournages), l’univers du cinéaste, film après film, avec des thématiques récurrentes : le double, les mondes inversés, les figures duales, les répétitions, ou encore son intérêt pour l’art. Place est également accordée à la réception critique de ses films.

L’exposition s’accompagne d’une rétrospective des films de Kubrick à la cinémathèque du 20 avril au 2 mai 2011

http://www.cinematheque.fr

http://www.cinematheque.fr/fr/expositions-cinema/kubrick/

Pistes bibliographiques

 

 

A venir : 

 

Simon Starling, recent history. Exposition du 5 février au 2 mai 2011 à la Tate st Ives (Grande-Bretagne)

http://www.tate.org.uk/stives

 

 

Actualités liées à l'enseignement :  

   

Jurys de diplômes 2011 :  

 

Des dossiers consacrés aux membres des jurys de 1r et 2e cycles sont à disposition en salle de lecture (ouvrages, articles de revues, bibliographie etc.)

Diplômes de 1r cycle : 30-31 mai et 1r juin 2011.

Jury : Colette GaraudOlivier Nottellet, Eric Poitevin ;

Diplômes de 2e cycle : 23-27 mai, 14-17 juin, 14-18 novembre 2011.

Jury : Chantal Pontbriand, Guillaume le Gall, Renaud Auguste-Dormeuil, Dominique Gonzalez-Foerster remplacée ensuite par Florence Lazar.

 

Harald Szeemann, cours de Didier Semin, 2010-2011 consacré au commissaire d'expositions suisse qui a réalisé, entre autres, When attitudes becomes form : live in your head, à Berne, en 1969 ; Happening and Fluxus, à Cologne, en 1970; la Documenta 5, à Kassel, en 1972 etc.

Pistes bibliographiques

 

Elie During, séminaire de 5e année 2010-2011, "Faites vos jeux" 

Pistes bibliographiques

 

Pierre Bergounioux, cours 2010-2011, enseignant du département des enseignements théoriques dans le domaine de l’histoire de la création littéraire

Pistes bibliographiques  

 

Projet-Trans-305, 2007-2014, Ivry-sur-Seine, projet inter-ateliers d’art public, avec Stefan Shankland.

 

Séminaires « Des Territoires », tous les mercredis, à 18h. à l’amphithéâtre des Loges.

 

Expositions des étudiants diplômés ou non et des enseignants.

      

Divers :  

 

Actualités du dessin

Pistes bibliographiques

Voir aussi l'article consacré aux revues de dessin de la médiathèque  

Rédigé par Médiathèque de l'ENSBA

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :